Skip to Menu Skip to Search Contact Us Skip to Content

L'amélioration de la situation durant le dernier semestre de l'année dernière a été le fruit d'un travail acharné, mené par les employés de la douane”, explique Vola Razafindramiandra.

Mais il faut dire que la situation est plus propice cette année. Outre la fin de la détaxation, le service des douanes se dote de moyens précieux. Après la douane de Toamasina, celle d'Antananarivo vient d'être équipée d'un scanner, installé au magasin de stockage de l'aéroport d'Ivato, ainsi que d'un système informatique muni du fameux logiciel Sydonia ++. La journée d'hier a été consacrée à l'inauguration de ces différentes installations en présence de plusieurs personnalités et des représentants du secteur privé. Cette initiative s'intègre dans les efforts déployés depuis 2003 pour augmenter la performance des services douaniers.

Les usagers ne devront pas avoir peur. La finalité des réformes opérées aujourd'hui sont destinées à faciliter et à sécuriser les échanges commerciaux et répond à leurs attentes”, déclare Vola Razafindramiandra pour rassurer le secteur privé.

L'objectif de l'utilisation de ces outils est simple. D'abord le scanner, comme son nom l'indique, sert à scruter les marchandises qui sont embarquées ou débarquées sans qu'on les déballent. En moyenne, l'opération nécessite 15 secondes et ne risque pas d'endommager le contenu. Ce sont des techniciens de la douane et de la société générale de services qui sont chargés de contrôler sur écran l'image fournie par le scanner.

Ces techniciens reçoivent régulièrement des formations car ils constituent des facteurs qui pourront être incontrôlables”, souligne Roger Kamgaing, vice-président du groupe SGS.

Le Sydonia ++, est un logiciel qui gère automatiquement les dossiers relatifs à l'importation ou à l'exportation comme les connaissements ou les manifestes. Les données contenues dans ces différents papiers sont introduites dans le logiciel et sont analysées par le système. “D'une manière générale, le Sydonia ++ est un système qui met en réseau tous les bureaux de la douane et centralise les données à la direction générale. En un mot, il permet de connaître en temps réel les recettes de tous les services douaniers”, explique un technicien.

L'occasion d'hier a été également marquée par un événement particulier pour la douane. Née en 1896, il souffle cette année sa 110éme bougie. Les différentes manifestations qui célèbreront cet anniversaire se dérouleront le 26 janvier, dans le cadre de la Journée mondiale des douanes.