Le progrès du projet Gasynet  actuellement en cours de mise en place, constitue une révolution: bientôt deux autres scanners mobiles.

En 2007, les efforts de modernisation de l'administration douanière vont se poursuivre. Et pas de n'importe quelle manière puisque dans le cadre du projet GasyNet, la douane va s'équiper de matériels ultramodernes dont deux scanners mobiles.

Il s'agit, en fait, d'un projet développé sous l'impulsion du gouvernement sous la coordination de la Direction des Douanes et conçu pour mobiliser les ressources techniques, technologiques et financières devant contribuer au développement de la grande vitrine technologique souhaitée par le pays et à la modernisation de l'économie.

Initié dans le cadre du PPP, Gasynet sera un véhicule capable non seulement de finaliser le déploiement de Sydonia++, d'assurer la maintenance des investissements mais aussi de contribuer financièrement au déploiement de nouveaux investissements dans le futur.

Combinaison

Avec un investissement total estimé à 15 millions de dollars, ce projet couvre deux grands axes à savoir : la mise en oeuvre du système informatique TradeNet déployé sur une période de 12 mois et le financement de l'acquisition par les douanes de 2 scanners supplémentaires pour Mahajanga et Toliara qui viendront compléter les scanners de Toamasina et d'Ivato. Il s'agit, indique-t-on, d'utiliser les scanners en combinaison avec l'outil de gestion de risque SGS Profiler, et les services d'assistance de la valeur en douane SGS ValuNet afin d'optimiser les performances douanières. Subsidiairement, ce projet permettra de répondre aux nouvelles exigences liées à la sécurité dans le transport et l'acheminement transfrontaliers de marchandises car il permet de mieux contrôler les marchandises, et de garder une trace des vérifications effectuées.

Sécurisation

Pour en revenir aux scanners, ils doivent permettre de détecter les explosifs, armes à feu, armes nucléaires, la drogue et les autres produits prohibés dissimulés dans les chargements maritimes.

Cet aspect de sécurisation des échanges contribuera à l'obtention de la certification ISPS des ports de Madagascar de plus en plus exigée par de nombreux pays membres de l'Organisation Maritime Internationale (OMI) comme les Etats-Unis et les pays membres de l'Union Européenne

Le réseau Tradenet qui est conforme à la technologie actuellement en vigueur à Singapour permettra d'établir une interconnectivité entre les consignataires et déclarants, d'une part, et le système Sydonia de la douane, d'autre part. Il est également destiné à établir une distribution automatique de documents clés tels que le manifeste et la déclaration en douane, une sécurisation du paiement des droits et taxes, par des avis de paiements électroniques une sécurisation du processus de sortie du port des marchandises par le transfert de Bons à Enlever et Bons à Délivrer électroniques - avec ou sans interface au système de gestion du port

Guichet unique électronique

Au final, Gasynet permettra grâce à TradeNet de déployer tous les avantages d'un guichet unique électronique dans les meilleures conditions techniques, et financières et dans les meilleurs délais.

L'avantage qui satisfera sans doute la majorité des opérateurs est la facilitation des échanges commerciaux, qui seront rendus plus sûrs, plus rapides et plus protégés contre les vols et dommages sur les marchandises, occasionnés lors des inspections physiques.

Grâce à l'efficacité et la rapidité du passage au scanner, la compétitivité et l'attractivité des ports de Madagascar seront considérablement améliorées. Les scanners jumelés avec le réseau TradeNet simplifieront également considérablement les procédures de dédouanement.